Ablation de la prostate et hypertrophie prostatique : la même chose ?

Publicité

L’ablation de la prostate et l’hypertrophie prostatique sont deux choses distinctes. Bien que l’ablation de la prostate soit un des traitements de l'hypertrophie prostatique, elle n'est pas automatiquement appliquée.

Publicité

© Fotolia

Qu’est-ce que l’hypertrophie prostatique ?

L'hypertrophie prostatique est une tumeur le plus souvent bénigne et plus connue sous le nom d'adénome de la prostate. C'est une affection très courante chez les hommes âgés de plus de 50 ans. La prostate est une petite glande qui se trouve sous la vessie. Avec le vieillissement, les tissus de la prostate se rigidifient et leur volume augmente causant une gêne voire une obstruction des voies urinaires, provoquant ainsi des troubles de la miction (rétention, urgenturie, pollakiurie). Un adénome prostatique peut également avoir une incidence sur la vie sexuelle du patient.

Publicité
Le recours à la chirurgie

Lorsque l’adénome prostatique est trop important, que les problèmes qu’il génère deviennent handicapant pour l’homme qui en souffre, il est appelé adénome prostatique compliqué ou symptomatique. La chirurgie est un traitement qui est alors à envisager. L’ablation de la prostate est une opération qui a pour but de retirer totalement une prostate hypertrophiée ainsi que les vésicules séminales et les ganglions lymphatiques qui y sont rattachés. Trois techniques opératoires sont le plus souvent proposées, la résection, la radiofréquence prostatique et l'adénomectomie chirurgicale. Elles sont effectuées par laparoscopie ou cœlioscopie sous anesthésie générale. Elles sont indiquées si aucun traitement médicamenteux n'est efficace, si l'hypertrophie prostatique est trop importante et obstrue les voies urinaires, si elle impacte la fonction rénale ou si un cancer de la prostate est diagnostiqué.

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité