En partenariat avec En partenariat avec Tena Men

Ablation de la prostate : la prise en charge

Ablation de la prostate : la prise en charge©Fotolia

L’ablation de la prostate ou prostatectomie est une intervention chirurgicale réservée aux hommes. Elle consiste à retirer une partie ou la totalité de la prostate, ainsi que les vésicules séminales. Elle est surtout indiquée chez les patients qui souffrent d’un cancer de la prostate, parfois en cas d’hypertrophie prostatique.

Publicité
Publicité

Abaltion de la prostate : déroulement de l’opération

L’ablation de la prostate par coelioscopie est faite sous anesthésie générale. En cas de tumeur, le chirurgien urologue commence par prélever des fragments de ganglions situés à proximité de la prostate, les ganglions pelviens. Leur examen au microscope permet de savoir si les cellules cancéreuses ont migré vers les ganglions. Le chirurgien retire ensuite une partie ou la totalité de la prostate (prostatectomie partielle ou radicale) et les vésicules séminales. Il réalise une suture entre l’urètre et la vessie pour assurer l’évacuation des urines. Une sonde urinaire est placée dans le canal de l’urètre jusqu’à la cicatrisation complète de la suture (entre 5 et 10 jours). La durée d’hospitalisation moyenne est d’environ une semaine.

Publicité

Effets indésirables après une ablation de la prostate

Il existe un risque élevé d’impuissance après une ablation de la prostate (environ 70 % des patients). Elle dure jusqu’à 18 mois, mais n’est pas définitive. Les patients finissent par retrouver des relations sexuelles satisfaisantes. Une incontinence urinaire peut survenir lorsque la sonde est retirée, mais disparait elle aussi, au bout de quelques semaines.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité