Piqûre de frelon : que faire en cas d'allergie ?

Piqûre de frelon : que faire en cas d'allergie ?©iStock

Une piqûre de frelon peut déclencher une réaction qui nécessite des soins d’urgence. En ce qui concerne le frelon noir, sa piqûre est, elle aussi, dangereuse chez une personne allergique au venin.

Publicité
Publicité

Piqûre de frelon et allergie : les symptômes qui doivent alerter

Toujours douloureuse, la piqûre de frelon représente un danger pour la santé si la personne piquée est allergique au venin. La réaction allergique se déclare après une seule piqûre de frelon. Il faut consulter en urgence si l’on constate un ou plusieurs des symptômes suivants : gonflement de la zone piquée d’un diamètre égal ou supérieur à 10 cm, vertiges, vomissements, diarrhée, gonflement de la gorge, œdème du visage ou de la langue, respiration difficile et/ou sifflante, coloration bleutée de la peau (cyanose), sensation d’oppression au niveau du thorax. Dans les cas extrêmes, une allergie à la piqûre de frelon peut être à l’origine d’un arrêt cardiaque.

Frelon noir, une piqûre dangereuse en cas d’allergie

Le xylocope, appelé à tort frelon noir ou encore bourdon noir, est un hyménoptère qui vit en solitaire. Il est non agressif. Toutefois, comme le frelon, l’abeille ou encore la guêpe, il est susceptible de piquer lorsqu’il est dérangé ou qu’il se sent attaqué. Sa piqûre est douloureuse, mais ne présente un réel danger que pour les personnes allergiques au venin. Les symptômes à surveiller sont les mêmes que ceux provoqués par une piqûre de frelon.

Allergie à la piqûre de frelon : réagir sans attendre

Publicité

Une personne qui présente une allergie à la piqûre de frelon doit être prise en charge le plus vite possible. Elle doit tout d’abord être rassurée afin de limiter le risque de panique. Il est par ailleurs indispensable qu’elle enlève immédiatement montre, bagues, bracelets, avant même de constater un gonflement. Il faut ensuite retirer le dard avec soin car le sac à venin ne doit surtout pas être percé. Cela risquerait de libérer encore plus de liquide toxique dans l’organisme de la personne allergique. Une désinfection des zones piquées à l’alcool à 60° est indispensable. Un médecin est susceptible de prescrire des corticoïdes ou un antihistaminique. C’est pourquoi il est nécessaire de composer le 15 ou le 18 au moindre doute.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité