Infection de la peau : l'érysipèle est-il contagieux ?

Infection de la peau : l'érysipèle est-il contagieux ?©iStock

L'érysipèle désigne une hypodermite aiguë non nécrosante. Autrement dit, il s’agit d’une infection cutanée provoquée par une bactérie de type streptocoque. Comment l’attrape-t-on ? Quels traitements en viennent à bout ?

Publicité

Erysipèle : quels facteurs de risque ?

La contamination bactérienne s’effectue généralement à la suite d’une lésion cutanée. Coupures, ulcères, plaies et autres piqûres d’insectes représentent une porte d’entrée des plus faciles pour cette souche bactérienne, qui peut ainsi proliférer au sein de l’organisme de son "hôte". Si l’infection est susceptible de toucher n’importe qui, les personnes de plus de 40 ans présentent un risque de contamination accru. Il faut également savoir que le tabagisme, l’immunodépression et l’alcoolisme constituent des facteurs de risques supplémentaires. Mais dans tous les cas, l’érysipèle n’est absolument pas une maladie contagieuse.

Publicité

Erysipèle : quels traitements ?

A l’inverse des infections virales qui ne requièrent qu’une prise en charge symptomatique, l’érysipèle nécessite l’administration rapide d’une antibiothérapie adaptée, afin de stopper l’évolution des bactéries. En règle générale, il s’agit d’un traitement à base de pénicilline. Pour les pathologies les plus graves, des injections par voie intraveineuse peuvent s’avérer indispensables pour une action plus efficace. Il est à noter, en effet, qu’une dissémination importante de la bactérie peut, à terme, engendrer une septicémie. Dans tous les cas, la fièvre doit diminuer dans un délai maximum de 72 h après le début du traitement, et l’infection être totalement guérie en une quinzaine de jours.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité