Maladies cardiovasculaires : des symptômes différents chez la femme

Maladies cardiovasculaires : des symptômes différents chez la femme©iStock

Les femmes sont de plus en plus souvent victimes de maladies cardiovasculaires, à tel point qu'aujourd'hui elles constituent la première cause de mortalité chez cette partie de la population (une femme sur trois décède d'une maladie cardiovasculaire). Mais les maladies cardiovasculaires des femmes sont-elles différentes de celles qui touchent les hommes, et si oui pourquoi ?

Publicité
Publicité

Maladies cardiovasculaires chez la femme

Les maladies cardiovasculaires qui touchent les femmes présentent quelques petites particularités comparativement à celles dont sont victimes les hommes. En effet, les femmes ont un organisme et surtout des hormones différents des hommes, de sorte que ni les maladies ni les traitements qui les combattent n'agissent exactement de la même façon (avant la ménopause, les œstrogènes jouent un rôle protecteur). Toutefois, chez les femmes comme chez les hommes, les maladies cardiovasculaires les plus fréquentes sont les AVC, les crises cardiaques et, de manière plus insidieuse, les pathologies chroniques. À noter que les risques d'AVC liés à la grossesse sont plus élevés au moment de l'accouchement et dans les jours qui suivent.

Publicité

Symptômes de maladies cardiovasculaires chez la femme

Même si on a longtemps cru que les différences expliquant le plus fort taux de pathologies cardiaques chez les hommes étaient dues à leur constitution, on sait aujourd'hui qu'il n'en est rien. C'est simplement qu'ils consommaient plus de tabac, d'alcool et qu'ils mangeaient plus gras. Si les femmes ont vu leurs risques augmenter considérablement ces dernières décennies, c'est parce qu'elles ont adopté le même mode de vie et les mêmes mauvaises habitudes. De fait, les symptômes de maladies cardiovasculaires sont les mêmes chez les hommes et chez les femmes : douleurs thoraciques, nausées, sueurs, douleurs dans le bras et la mâchoire (en cas d'infarctus). Reste qu'une femme peut décrire sa douleur différemment d'un homme.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité