Les symptômes de l'infarctus cérébral

Publicité
On parle plus souvent d’infarctus pour le cœur mais le cerveau peut aussi en être victime. Il s’agit même de la forme la plus répandue d’AVC (Accident Vasculaire Cérébral)… Un traitement d’urgence limite les complications : en présence de symptômes d’infarctus cérébral, appelez le SAMU (15).
Publicité

5362116-inline-500x357.jpg© Istock

Infarctus cérébral : des symptômes d’apparition brutale

Un infarctus cérébral correspond à une obstruction d’une artère du cerveau par un caillot. On parle aussi d’AVC ischémique, qui représente environ 85 % des AVC. Une zone du cerveau se retrouve brusquement privée d’oxygène, d’où l’apparition très soudaine de symptômes. Ces derniers peuvent différer légèrement selon la zone cérébrale touchée par l’infarctus.

Publicité
Infarctus cérébral : des symptômes localisés d'un côté du corps

Les principaux symptômes d’infarctus cérébral touchent généralement un seul côté du corps. Parmi les plus courants, on peut citer :

- une baisse soudaine de la vision d’un œil ;

- une sensation de faiblesse ou d’engourdissement d’un seul côté ;

- des troubles de la coordination d’un bras ;

- une paralysie d’un seul côté du corps. Cette dernière peut être plus ou moins étendue : dans certains cas, elle concerne surtout la moitié du visage et le bras, mais la jambe peut aussi être touchée.

Autres symptômes d’infarctus cérébral

Parmi les autres symptômes d’infarctus cérébral figurent surtout de forts maux de tête, souvent accompagnés de nausées, des vertiges, des troubles du langage comme l’aphasie (la victime d’infarctus n’arrive plus du tout à communiquer) ou la dysarthrie (difficultés à articuler), et des troubles de l’équilibre. Des troubles de la conscience, allant jusqu’au coma, peuvent aussi apparaître.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité