Etourdissements : attention aux baisses de tension artérielle

Si vous êtes souvent victime d’étourdissements, il se peut que votre tension artérielle soit anormalement basse. En effet, l’hypotension entraîne des vertiges, voire des pertes de connaissance. Bien que vous aimiez être dans la lune, pensez à votre santé. Ne restez pas étourdi et consultez votre médecin pour rechercher la cause de vos troubles.

Publicité
Publicité

© Istock

Les étourdissements, un des nombreux signes cliniques de l’hypotension

La tension artérielle correspond à la pression du sang exercée sur les parois des artères. Pour que l’organisme fonctionne normalement, cette pression ne doit être ni trop forte (hypertension), ni trop faible (hypotension). Si la tension artérielle est trop basse, le teint devient pâle et une fatigue s’installe. Le patient manque d’énergie. Il a du mal à se concentrer et ne dort pas bien. Les étourdissements sont fréquents. Ils apparaissent surtout lorsque le patient tourne rapidement la tête ou lorsqu’il se lève brusquement. Ils sont généralement associés à des maux de tête et à des troubles de la vision.

Publicité
Quelles sont les autres causes d’étourdissements ?

Inutile d’avoir la pression artérielle trop basse pour avoir l’impression d’être dans un manège. Une boisson alcoolisée ou un médicament (antihypertenseur, antiépileptique, sédatif) peuvent aussi provoquer des vertiges. Les évanouissements sont parfois causés par un manque de sucre (hypoglycémie), un déficit en globules rouges (anémie) ou une affection cardiovasculaire. Ils peuvent survenir pendant une crise chez les personnes atteintes du syndrome d’hyperventilation, en particulier pendant une situation de stress.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité