Douleur au cœur : un signe d'infarctus chez la femme ?

Publicité

Curieusement, les symptômes de l’infarctus chez les femmes ne sont pas aussi faciles à reconnaître que chez les hommes. S’il est vrai que la plupart des patients se plaignent d’une douleur au cœur, les autres signes cliniques peuvent induire en erreur les propres médecins.

Publicité

Symptômes de l’infarctus chez la femme : un tableau clinique surprenant

Chez l’homme, la crise cardiaque se manifeste d’abord par une douleur thoracique particulière, la sensation d’avoir sa poitrine coincée dans un étau. Cette douleur au cœur n’est pas toujours présente chez la femme. Certaines patientes se sentent simplement essoufflées et fatiguées. D’autres sont victimes de nausées et de vomissements, de troubles digestifs inexpliqués qui les font entrer dans un état de stress.

Quelle prise en charge pour l’infarctus chez la femme ?

Si la patiente perd connaissance, appelez le 15 ou le 112. Un massage cardiaque doit être réalisé jusqu’à l’arrivée des secours. N’hésitez pas à utiliser un défibrillateur si vous avez accès à cet appareil. De bons réflexes et une rapidité d’exécution sont essentiels pour augmenter les chances de survie. Une fois le diagnostic confirmé (électrocardiogramme), une prise en charge personnalisée sera décidée pour évacuer l’artère bouchée : antiagrégant plaquettaire, thrombolyse, angioplastie…

Les autres causes des douleurs au cœur

Publicité

Les douleurs thoraciques ne sont pas toujours synonymes d’infarctus. Un pneumothorax, une infection pulmonaire, une angine de poitrine, une dissection aortique, un reflux gastro-œsophagien et le stress peuvent être responsables d’une douleur au cœur.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité