Thrombose jugulaire : un risque d'embolie pulmonaire

Thrombose jugulaire : un risque d'embolie pulmonaire©iStock

Les thromboses veineuses peuvent concerner n’importe quelles veines, les veines jugulaires qui se situent au niveau du cou comme les autres. Même si 80 % des embolies pulmonaires sont dues à des thromboses veineuses des membres inférieurs, les 20 % restants peuvent-ils être dus à une thrombose des veines jugulaires ? Y a-t-il un risque d’embolie pulmonaire ?

Publicité
Publicité

Thromboses veineuses : définition

La thrombose veineuse (ou phlébite) est un caillot de sang (thrombus) qui s’est formé dans une veine. Bien qu’elles soient souvent asymptomatiques, les thromboses font courir un risque majeur : l’embolie pulmonaire. En effet, si le thrombus se détache et remonte via la circulation sanguine jusque dans les artères pulmonaires, il risque de bloquer la vascularisation et d’entraîner la mort. C’est ce qui se passe dans 50 % des cas de thromboses, avec pour conséquence entre 5 000 et 10 000 décès chaque année en France.

Publicité

Thrombose jugulaire

Les thromboses des veines jugulaires sont des complications fréquentes (25 % des cas) d’un curage ganglionnaire cervical (dans le cadre du traitement d’un cancer). Elles peuvent aussi apparaître suite à la pose d’un cathéter veineux central, à une infection d’une plaie au niveau de la tête ou du cou, ou encore en cas de fistule dans cette zone. Par ailleurs, une thrombose jugulaire peut se constituer après des interventions chirurgicales ayant entraîné la compression ou l’occlusion accidentelle de la veine. Le risque d’embolie pulmonaire est donc élevé, et il ne doit en aucun cas être sous-estimé.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité