Angine de poitrine : le stress en cause ?

Publicité

Vous êtes victime d’une douleur soudaine au niveau de la poitrine ? Vous avez l’impression que votre thorax est comprimé, comme s’il était pris dans un étau ? Ce type de douleur thoracique est le principal symptôme de l’angine de poitrine. Cette affection cardiovasculaire, aussi appelée angor, est parfois causée par un stress important. Découvrez comment réagir en cas d’angine de poitrine afin d’éviter les récidives.

Publicité

Stress, effort et émotion : les trois principales causes de l’angine de poitrine

Les crises d’angor ne durent que quelques minutes, mais la douleur ressentie au niveau du thorax peut être très violente. Dans environ 90 % des cas, l’angine de poitrine est causée par une insuffisance cardiaque, elle-même causée par une accumulation de plaques de graisse dans les artères (athérosclérose). Les crises surviennent généralement à la suite d’une situation de stress, d’une émotion forte ou d’un effort intense. En constatant qu’il a des difficultés à respirer, le patient devient angoissé et son rythme cardiaque s’accélère.

Comment traiter et prévenir l’angine de poitrine ?

Publicité

Lorsqu’une crise apparaît, le patient doit prendre de la trinitrine. Cette substance active augmente le calibre des artères coronaires. Administré sous la langue, le médicament favorise la circulation du sang et soulage la douleur. Des analyses sanguines et plusieurs examens sont réalisés (échographie du cœur, électrocardiogramme…) pour confirmer le diagnostic. La trinitrine est un traitement d’urgence recommandé pendant les crises. Pour éviter les récidives, les facteurs de risque doivent être éliminés (surpoids, hypercholestérolémie, tabagisme) et un traitement de fond doit être instauré (dérivés nitrés, inhibiteurs calciques).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité