Comment mesurer sa fréquence cardiaque ?

Comment mesurer sa fréquence cardiaque ?©iStock

Le rythme cardiaque, ou fréquence cardiaque, exprime le nombre de battements cardiaques au cours d'une minute. Chez les personnes qui font du sport régulièrement, les risques de maladies cardiovasculaires sont diminués, car la fréquence cardiaque est naturellement plus basse au repos, ce qui témoigne d'un bon fonctionnement cardiaque. Cela se traduit par une meilleure vascularisation grâce à une amélioration de la contraction cardiaque et du volume d'éjection. Mais comment connaître sa fréquence cardiaque ?

Publicité

Déterminer sa fréquence cardiaque

Il est relativement simple de déterminer quelle est sa fréquence cardiaque. Il vous suffit de prendre votre pouls et de vous munir d'une montre avec trotteuse (ou d'un chronomètre). Prenez votre pouls au repos soit à la face interne du poignet (dans le prolongement du pouce), soit au niveau du cou (en plaçant la pulpe des doigts sur les artères carotides) et comptez le nombre de pulsations cardiaques pendant 15 secondes. Il vous suffit ensuite de multiplier le nombre obtenu par quatre pour connaître votre fréquence cardiaque, c'est-à-dire le nombre de battements de votre cœur à la minute. Par mesure de précaution, vous pouvez réaliser une seconde fois la mesure pour confirmer le résultat.

Publicité

L'intérêt de connaître sa fréquence cardiaque

Il est intéressant de connaître sa fréquence cardiaque, car cela permet de se faire une idée de la capacité qu'a le cœur, et donc l'organisme, à réagir en cas d'effort. Pour une évaluation plus juste, il convient également de calculer la vitesse à laquelle la fréquence cardiaque retrouve son niveau normal après un effort. D'une façon générale, on considère que le rythme cardiaque est bon lorsqu'il est compris entre 50 et 85 (en dessous, le rythme est lent mais cela peut être normal chez une personne très entraînée). S'il est plus élevé (entre 86 et 90), la pratique d'un exercice régulier suffira à rapidement l'abaisser. En revanche, s'il dépasse 90, il est jugé un peu trop rapide. Et plus il s'éloigne de 90, plus cela est problématique, car cela expose à davantage de risques de maladies cardiovasculaires. Consulter son médecin est alors fortement recommandé.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité