Traitement de l'insuffisance cardiaque : le régime désodé

L’alimentation joue un rôle majeur dans le traitement de l’insuffisance cardiaque. En effet, en cas d’insuffisance cardiaque gauche, suivre un régime pauvre en sel est souvent indispensable. Découvrez l’essentiel sur le traitement de l’insuffisance cardiaque avec un régime pauvre en sel (ou désodé).

Publicité
Publicité

Rôle du sel dans l’insuffisance cardiaque

Le sel va naturellement retenir l’eau. De fait, il va provoquer ou aggraver la formation d’œdèmes et de cellulite. Il va aussi favoriser les inflammations (notamment les arthrites et l’ostéoporose), l’hypertension artérielle chez les sujets prédisposés et affecter différents organes (dont le cerveau). Diminuer sa consommation de sel est donc essentiel. Le régime désodé strict, qui n’admet aucun ajout de sel dans l’alimentation, est réservé aux patients qui présentent une insuffisance cardiaque de stade avancé. Par ailleurs, il est important, en parallèle, d’augmenter sa consommation de potassium.

Suivre un régime désodé en cas d’insuffisance cardiaque

Publicité

L’insuffisance cardiaque nécessite donc de suivre un régime hyposodé ou désodé, c’est-à-dire d’avoir une alimentation pauvre en sel. Il faut savoir que nos aliments (pain, soupe, sauces, charcuterie, condiments…) fournissent déjà environ 2 grammes de sel chaque jour (consultez les étiquettes des produits préparés que vous achetez pour savoir plus précisément la quantité consommée). Attention, pour obtenir la quantité en sel à partir du taux de sodium, il faut multiplier ce dernier par 2,5 (par exemple : 200 mg de sodium x 2,5 correspondent à 0,5 g de sel). Puisque les recommandations de base imposent de ne pas dépasser 4 g de sel par jour, vous devez limiter la salaison de vos plats à 2 grammes (à répartir sur l’ensemble des repas de la journée). Cela équivaut à deux pincées de sel.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité