Rupture d'anévrisme et AVC : la différence

Rupture d'anévrisme et AVC : la différence©iStock

Souvent confondus, les ruptures d’anévrisme et les accidents vasculaires cérébraux peuvent entraîner de très graves complications, des séquelles irréversibles, et dans les cas les plus graves, le décès du patient. S’agit-il de la même chose ? Comment reconnaître et prendre en charge une rupture d’anévrisme ?

Publicité
Publicité

La rupture d’anévrisme, une sorte d’AVC

Un accident vasculaire cérébral se produit lorsque la circulation sanguine est perturbée ou interrompue au niveau du cerveau. Cette perturbation, ou cette interruption, peut être causée par une obstruction (par exemple, la formation d’un caillot sanguin dans une artère cérébrale) ou par une hémorragie. On parle alors d’AVC ischémique ou hémorragique. La rupture d’anévrisme cérébral est une sorte d’AVC hémorragique. Une poche de sang formée sur la paroi d’une artère du cerveau cède soudainement, et le sang se répand dans les zones cérébrales situées à proximité. Pour rappel, les anévrismes peuvent également se former dans l’abdomen, au niveau de l’aorte.

Publicité

Causes et symptômes de la rupture d’anévrisme cérébral

La formation d’un anévrisme est généralement associée à une maladie cardio-vasculaire, par exemple un diabète ou une hypertension. Lorsque l’anévrisme cède, le patient ressent un violent mal de tête souvent comparé à un coup de tonnerre. La douleur est clairement localisée du côté de la rupture. La paupière du côté affecté tombe toute seule, et des troubles de la vue apparaissent (vision double), parfois accompagnés de nausées et de vomissements. Le patient peut perdre connaissance et tomber dans le coma.

La chirurgie, traitement d’urgence en cas de rupture d’anévrisme

La rupture d’anévrisme est une urgence médico-chirurgicale. Une fois pris en charge, le patient est soumis à des examens d’imagerie pour confirmer le diagnostic (scanner cérébral, angiographie). L’intervention chirurgicale a généralement pour but de placer un greffon à la place de l’anévrisme percé, ou de le refermer à l’aide d’une agrafe.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité