AVC : la sténose carotidienne

Les AVC (accidents vasculaires cérébraux) peuvent avoir des origines diverses, mais un nombre important d’entre eux est dû à une sténose carotidienne, c’est-à-dire à une carotide bouchée. Mais quelles sont les caractéristiques des sténoses carotidiennes ? Quels symptômes principaux peuvent-elles entrainer ?

Publicité
Publicité

© Istock

La sténose carotidienne : une carotide bouchée

Publicité

On parle de sténose carotidienne lorsque la carotide interne, l’artère qui vascularise le cerveau, se bouche à plus de 60 % (une intervention chirurgicale est nécessaire en cas d’obstruction de 70 %). Dans ce cas, le cerveau ne sera plus correctement irrigué, ce qui entraine un accident vasculaire cérébral (AVC). Ainsi, 25 % des AVC sont dus à des sténoses carotidiennes. Il s’agit d’une pathologie relativement fréquente puisqu’environ 75 % des hommes et 65 % des femmes âgés de plus de 60 ans présentent une sténose carotidienne, ne serait-ce que partielle. Cette sténose est due à la présence d’une plaque d’athérome.

Symptômes principaux des AVC par sténose carotidienne

Les AVC par sténose carotidienne entrainent presque systématiquement une hémiplégie, c’est-à-dire une paralysie de la moitié du corps du côté opposé à la carotide concernée (puisque l’hémisphère droit du cerveau commande la partie gauche du corps et inversement). Cette paralysie n’est pas forcément complète et elle peut n’affecter que le visage (paralysie faciale) ou que les membres. Le deuxième symptôme le plus fréquent est l’aphasie, c’est-à-dire la difficulté à parler normalement. Le troisième symptôme récurrent après un AVC par sténose carotidienne est la diminution de la vue du même côté que la sténose. Généralement, le patient a un voile noir dans son champ visuel.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité