Une Pose de Pace Maker ?

Publicité
Publicité

Avant la pose

Votre cœur a parfois tendance à se ralentir (bradycardie), ce qui peut être responsable de malaises ou de pertes de connaissance, d’essoufflement, ou simplement d’impressions de fatigue.

Publicité
Les examens cardiologiques réalisés (électrocardiogramme, enregistrement Holter) ont mis en évidence ces anomalies de votre rythme cardiaque, et seule l’implantation d’un Pace Maker permet d’en éviter les conséquences. C’est une sorte de « pile » qui va stimuler le cœur quand celui-ci battra trop lentement.

Pendant l’hospitalisation

La mise en place du Pace-Maker nécessite une hospitalisation de quelques jours (3 à 5 jours) dans un centre de cardiologie.

On réalisera une radio de thorax avant l’intervention.

Sous anesthésie locale, après une courte incision de la peau sous la clavicule, le stimulateur est mis en place. Sa taille fait quelques centimètres-carrés, et son poids quelques dizaines de grammes.

Une sonde électrique est ensuite introduite par voie veineuse jusque dans le ventricule droit et éventuellement l’oreillette droite du coeur.

Puis le pace-maker est réglé selon la maladie cardiaque qui a entraîné sa pose.

L’ensemble de la procédure dure environ 45 minutes

Après l’hospitalisation

Au cours de la courte hospitalisation qui suit la pose du pace-maker, une radiographie de thorax est réalisée pour vérifier le bon positionnement de la sonde.

Il n’y a pas de convalescence nécessaire, et la reprise d’une vie normale est rapidement possible.

Un contrôle cardiologique est généralement effectué au bout d’un mois, avec un réglage définitif de la pile.

La surveillance cardiologique est ensuite nécessaire, environ deux fois par an, afin de vérifier le bon fonctionnement de la pile, et de détecter précocement les signes d’usure (la durée de vie d’un pace-maker est variable, en général 7 ou 8 ans).

Pour en savoir plus :

Fiche sur les stimulateurs cardiaques dans un site suisse de prévention santé

Août 2006

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité