Syndrome métabolique : le gros ventre un symptôme ?

Publicité

Plus couramment appelé « syndrome de la bedaine », le syndrome métabolique touche près de 20% de la population. Il diffère d'une maladie dans la mesure où il désigne un ensemble de signes avant-coureurs de problèmes de santé. 
Quels sont ces facteurs de risque qui le définissent ? Gros ventre et syndrome métabolique sont-ils liés ?

Publicité

© Fotolia

Qu'est-ce que le syndrome métabolique ?

Le syndrome métabolique ou syndrome X est de plus en plus fréquent. Il correspond à une association de critères physiologiques ayant en commun un mauvais métabolisme.
Il est généralement asymptomatique, mais une mauvaise hygiène de vie associée à une absence de prise en charge peut rapidement mener à des affections pouvant, elles, occasionner des symptômes et des désagréments. On parle notamment d'apnée du sommeil, de diabète de type 2, de troubles cardiovasculaires, d'accident vasculaire cérébral ou encore de syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).

Publicité
Un signe du syndrome métabolique : le gros ventre

Un embonpoint abdominal peut en effet être l'un des facteurs de risque qui définissent le syndrome métabolique. Est considéré comme « gros ventre » un tour de taille de plus de 80 cm pour les femmes et de plus de 94 cm pour les hommes caucasiens (ces mesures sont approximatives et ne dispensent pas de l'avis d'un médecin).
Mais cet unique signe ne suffit pas à alerter quant à un éventuel syndrome métabolique. On lui préfère la présence de trois critères ou plus parmi l'embonpoint abdominal, un taux élevé de triglycérides, un faible taux de cholestérol HDL (« bon cholestérol »), une glycémie élevée et une hypertension artérielle.

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité