Palpitation : un symptôme d'hypertension artérielle

Pulsations, battements, coups, sursauts… Les termes utilisés par les patients pour décrire leurs palpitations sont nombreux. Relativement fréquent, ce symptôme peut être occasionné par de nombreuses pathologies, au premier rang desquelles figure l'hypertension artérielle.

Publicité
Publicité

Qu'est-ce que l'hypertension artérielle ?

Il s'agit d'une augmentation de la pression artérielle. On parle d'hypertension artérielle lorsque la pression artérielle systolique est supérieure à 140 mmHg et que la pression artérielle diastolique est inférieure à 90 mmHg. Cette pathologie cardiovasculaire constitue l'un des principaux facteurs de risque de palpitations. Il arrive que la pression artérielle augmente physiologiquement dans certaines situations spécifiques, comme lors d'un effort physique ou d'une période de stress intense. L'hypertension artérielle, elle, n'est avérée que lorsqu'elle est durable et devra bénéficier d'une prise en charge médicale afin d'éviter les complications.

Publicité
Quels sont les symptômes de l'hypertension artérielle ?

La plupart du temps, l'hypertension artérielle est asymptomatique et modérée. Elle est souvent détectée de manière fortuite au cours d'un examen médical de routine. Mais lorsque la pathologie se complique ou revêt une forme sévère, certains signes cliniques deviennent caractéristiques. C'est le cas notamment des palpitations, mais pas seulement. Fatigue, somnolence, maux de tête, fourmillements dans les extrémités, vertiges, acouphènes et autres saignements de nez viennent compléter le tableau clinique de l'hypertension artérielle.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité