Infarctus du myocarde : quelles sont les causes ?

Publicité

L’infarctus du myocarde est un arrêt brutal du cœur. Il s’agit donc d’une pathologie grave qu’il est essentiel de savoir détecter le plus précocement possible. Connaître les signes d’infarctus est donc indispensable. Il faut notamment se demander si, en cas d’infarctus, le mal au bras gauche est un signe suffisamment fiable. C’est ce que nous allons voir.

Publicité

© Fotolia

Infarctus : de graves signes cliniques

L’infarctus du myocarde est une attaque cardiaque grave. Cet arrêt du cœur est responsable de la plupart des décès à travers le monde (et de 10 % d’entre eux en France). Il est donc facile de comprendre à quel point savoir détecter rapidement les premiers signes d’un infarctus du myocarde est essentiel pour sauver des vies. Certains symptômes sont faciles à repérer, car ils présentent un caractère inhabituel et qu’ils sont particulièrement violents. C’est par exemple le cas avec de brutales douleurs au niveau du thorax, des troubles cardiaques tels que des palpitations, des troubles digestifs comme des nausées et des vomissements, voire des malaises avec perte de connaissance.

Publicité
Infarctus : mal au bras gauche, un signe ?

Qu’en est-il de la douleur au bras gauche ? Cette douleur dans le bras n’est pas systématique en cas d’infarctus (certains font leur apparition en ne donnant aucun signe clinique). On ne peut donc pas uniquement se baser dessus pour déterminer ou non la constitution de ce bloc cardiaque. Néanmoins, elle doit interpeler si cette douleur dans le bras gauche s’accompagne de certains des symptômes cités précédemment. C’est également le cas si elle se présente sous la forme d’une douleur thoracique irradiant aussi dans la mâchoire du côté gauche. Il faut alors réagir très rapidement et contacter le plus vite possible le SAMU en téléphonant au 15.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité