Infarctus du myocarde : l'homme est-il plus à risque que la femme ?

Infarctus du myocarde : l'homme est-il plus à risque que la femme ? ©iStock

En France, environ 120 000 crises cardiaques sont rapportées chaque année. Une victime sur dix décède dans l’heure qui suit et le taux de mortalité à un an s’élève à 15% (18 000 personnes). Quels sont les facteurs de risque d’infarctus du myocarde ? Les hommes sont-ils plus exposés que les femmes ? Comment prévenir les crises ?

Publicité
Publicité

Facteurs de risque d’infarctus du myocarde

Bien que personne ne soit à l’abri d’une crise cardiaque, il existe des facteurs de risque connus. Certains peuvent être maîtrisés, voire éliminés : tabagisme, obésité, excès de cholestérol (hypercholestérolémie), hypertension, sédentarité, stress… L’âge et l’hérédité jouent aussi un rôle dans la prévalence.

Publicité

L’infarctus du myocarde touche quatre fois plus les hommes que les femmes

A en juger par les statistiques, le sexe est lui aussi un facteur de risque. En effet, 80% des victimes sont des hommes. Cependant, une nouvelle tendance a vu le jour ces dernières années. Le nombre d’infarctus du myocarde diminue, mais les femmes sont de plus en plus exposées. Ce phénomène s’explique en partie par le fait que les femmes fument plus qu’avant et sont davantage stressées. Après la ménopause, les femmes sont plus vulnérables car elles ne bénéficient plus de la protection hormonale qui limitait le risque d’infarctus du myocarde.

BASIC, la clé de la prévention de l’infarctus du myocarde

La prévention des crises cardiaques repose sur cinq lettres, BASIC : - Bêtabloquants, - Antiagrégants plaquettaires, - Statines, - Inhibiteurs de l’enzyme de conversion, - Contrôle des facteurs de risque.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité