Infarctus : des signes quelques jours avant ?

Infarctus : des signes quelques jours avant ?©Istock

Pour réagir le plus rapidement possible lors d'un infarctus du myocarde, il est primordial de savoir détecter les principaux signaux avant-coureurs. Si certains accidents vasculaires de ce type peuvent rester silencieux, certains signes peuvent parfois nous mettre la puce à l'oreille.

Publicité
Publicité

L'infarctus du myocarde, qu'est-ce que c'est ?

L'infarctus du myocarde, plus couramment appelé crise cardiaque, résulte de l'obstruction partielle ou totale d'une artère alimentant le cœur. L'apport sanguin étant entravé, les cellules musculaires du myocarde ne reçoivent plus l'oxygène indispensable à leur fonctionnement et à leur survie. Elles meurent. Dans le jargon médical, on parle de nécrose. Plus la prise en charge est tardive, plus les lésions cardiaques sont susceptibles de s'étendre et d'impacter la fonction cardiaque elle-même jusqu'à entraîner un arrêt cardiaque.

Publicité

L'infarctus du myocarde, quels signes avant-coureurs ?

Lorsqu'il n'est pas asymptomatique, l'infarctus du myocarde se manifeste principalement par l'apparition d'une douleur thoracique. Contrairement aux idées reçues, cette sensation douloureuse n'est pas ressentie du côté gauche, mais plutôt au niveau du sternum. Il arrive que cette douleur soit irradiante, c'est-à-dire qu'elle peut s'étendre dans le bras gauche ou dans la mâchoire. Beaucoup de patients témoignent d'une impression de serrement au niveau de la poitrine et d'un fort sentiment d'angoisse. Si vous ressentez ce type de douleur et qu'elle n'est pas soulagée par le repos, il est vivement recommandé de contacter le SAMU.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité