Infarctus du myocarde : les conséquences

Publicité

L’infarctus est une attaque cardiaque grave. Il est donc nécessaire de pouvoir rapidement la repérer. Pour cela, il faut connaitre, en cas d’infarctus, les symptômes graves qui peuvent survenir. On peut également légitimement se demander si, en cas d’infarctus, le mal de bras est un symptôme fiable. C’est ce que nous allons voir ensemble.

Publicité

© Fotolia

Infarctus des symptômes graves pour une pathologie grave

L’infarctus du myocarde est une pathologie grave puisqu’elle constitue la première cause de décès dans le monde. En France, elle est à l’origine de 10 % des décès, notamment parce que les personnes ignorent trop souvent les principaux signes d’alerte d’un infarctus et qu’elles tardent à appeler les services d’urgence. Il est donc essentiel de connaitre les principaux symptômes qui surviennent lorsque débute un infarctus du myocarde. Le signe le plus courant est la douleur thoracique qui est violente, soudaine, et située derrière le sternum. C’est cette douleur en étau qui peut remonter jusqu’à la mâchoire et irradier dans le bras gauche. Ainsi, le mal de bras peut donc constituer un symptôme d’infarctus du myocarde.

Publicité
Infarctus : les symptômes qui confortent le diagnostic

Il n’y a pas besoin d’être médecin pour repérer les symptômes d’un infarctus. Néanmoins, il ne faut pas uniquement se baser sur une douleur au bras ou une douleur thoracique. D’autres signes sont significatifs d’une attaque cardiaque imminente : malaise, bouffées de chaleur, palpitations, troubles digestifs (nausées et/ou vomissements), perte de connaissance, etc. Toutefois, toute douleur thoracique d’apparition violente, avec ou sans irradiation dans le bras, doit être prise en compte et doit amener à contacter le SAMU ou les pompiers (15 ou 18). En effet, certains infarctus arrivent sans crier gare et sans symptômes.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité