Infarctus cérébral lacunaire : la définition

Publicité

Tout le monde a déjà entendu parler des infarctus du myocarde, cet arrêt de la vascularisation d’une région du cœur. Certains auront également entendu parler de l’infarctus cérébral qui désigne donc l’arrêt de l’alimentation en sang d’une partie du cerveau. En revanche, on connaît assez peu l’infarctus cérébral lacunaire.

Publicité

© Fotolia

Infarctus cérébral et infarctus cérébral lacunaire

L’infarctus cérébral est un AVC (accident vasculaire cérébral), au même titre que les AVC hémorragiques. L’infarctus cérébral est un accident vasculaire cérébral ischémique dû à l’obstruction d’une artère du cerveau. Il représente à lui seul 80% de tous les AVC (contre 20% pour les hémorragiques). Quand cet infarctus cérébral est dit lacunaire (25% des AVC ischémiques), c’est que l’artère qui est obstruée est de petit calibre, soit moins de 0,3 mm de diamètre. C’est donc un petit infarctus cérébral de siège profond. Ce type d’AVC ne fait son apparition que chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle ou d’athérosclérose. En cas d’infarctus cérébral lacunaire, même en l’absence de symptômes, il est nécessaire de procéder à un scanner cérébral ou à une IRM.

Publicité
Symptômes de l’infarctus cérébral lacunaire

Les symptômes de l’infarctus cérébral lacunaire dépendent complètement de la région du cerveau qui est touchée. Il arrive parfois que les infarctus cérébraux lacunaires n’entraînent aucun symptôme s’ils ne touchent pas une zone neurologique essentielle. Dans la plupart des cas, la partie touchée étant toute petite (moins de 15 mm de diamètre), la récupération des malades est excellente et parfois même complète. En revanche, on ne peut pas exclure un faible risque de récidive (3% par an). Plus les répétitions de ces infarctus sont nombreuses, plus des troubles tels qu’une perte d’équilibre, des difficultés à prononcer les mots, à déglutir ou des troubles intellectuels peuvent s’installer.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité