AVC : les symptômes de l'œil à surveiller

Publicité

En France, 130 000 personnes souffrent d’un accident vasculaire cérébral chaque année. Un AVC peut être provoqué par l’obstruction d’une artère cérébrale (AVC ischémique - 85% des cas) ou une hémorragie suite à la rupture d’une artère (AVC hémorragique). Dans les deux cas, des troubles de la vision apparaissent. Comment les reconnaître ? Quels sont les autres symptômes de l’AVC ? 

Publicité

Problèmes oculaires liés à un AVC

Les troubles de la vision chez les personnes victimes d’un AVC varient selon la région du cerveau touchée. Certaines perdent la moitié du champ visuel (hémianopsie), la vision complète d’un œil (amaurose) ou voient double (diplopie). Ces troubles peuvent être passagers et ne durer que quelques secondes. Quelle que soit leur gravité, mieux vaut consulter son médecin pour rechercher la cause et éviter les récidives.

Publicité
Les autres symptômes d’AVC

Il existe de nombreux autres signes évoquant un AVC, à commencer par la faiblesse musculaire et les engourdissements de certaines parties du corps (visage, bras, jambe). Le patient a des difficultés à articuler (dysarthrie) ou ne peut plus parler (aphasie). Il ressent de violents maux de tête (accompagnés de nausées) et des vertiges, perd son équilibre et a du mal à coordonner ses mouvements.

Les séquelles après un AVC

Environ 40% des personnes qui survivent à un AVC se rétablissent complètement. Chez les autres patients, les séquelles les plus fréquentes sont les troubles de la mémoire et de l’équilibre (50%), suivis de troubles moteurs (37%), du langage (34%) et visuels (23%).

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité