Anévrisme cérébral : les complications

Publicité

Un anévrisme cérébral est une faiblesse de la paroi d’un vaisseau sanguin au niveau du cerveau. Cela se traduit par une saillie de la paroi artérielle vers le dehors en raison de la pression exercée par le flux sanguin. Mais, en cas d’anévrisme cérébral, les complications sont-elles à redouter ? Si oui quelles sont-elles ? 

Publicité

Anévrisme cérébral : définition et symptômes

Un anévrisme cérébral est une dilatation de la paroi d’une artère cérébrale (une artère qui amène du sang destiné à alimenter le cerveau). En général ce sont les artères situées à la base du cerveau qui sont concernées. La plupart des anévrismes n’entraînent aucun symptôme et parfois cette situation va durer toute la vie sans jamais inquiéter le patient. Néanmoins les anévrismes cérébraux particulièrement volumineux sont susceptibles d’entraîner des troubles tels qu’un dédoublement de la vision (diplopie), une cécité, des douleurs au visage ou de violents maux de tête.

Publicité
Complications d’un anévrisme cérébral

Le principal risque de l’anévrisme cérébral est qu’il se rompe. On parle dans ce cas de rupture d’anévrisme, il s’agit d’une urgence vitale (la moitié des patients décèdent). Cet accident très grave se traduit par une augmentation soudaine de la pression intracrânienne (en raison de l’hémorragie), ce qui provoque des maux de tête brutaux et intenses avec parfois un coma. Le sang peut s’écouler dans les méninges (enveloppes entourant le cerveau) ou directement au niveau du cerveau. La priorité est d’éviter un second saignement qui serait plus grave encore.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité