3 signes de l'infarctus à ne pas négliger

Publicité

En France, près de 120 000 personnes sont chaque année victimes d’un infarctus du myocarde, et sur ces 120 000 personnes, 8 400 meurent avant même de parvenir à l’hôpital, faisant de cet accident cardiaque la toute première cause de décès en France. Un infarctus du myocarde est une urgence vitale, il faut savoir en reconnaître les symptômes pour agir vite et sauver des vies.

Publicité

Signe n°1 de l'infarctus à ne pas négliger

Le symptôme le plus flagrant de l’infarctus du myocarde est la douleur très violente et vive au niveau de la cage thoracique, derrière le sternum, comme si le thorax était soudainement pris dans un étau. La douleur se diffuse parfois dans le bras et l’épaule gauches, voire dans la mâchoire et entraîne des difficultés à respirer. La personne a une sensation de mort imminente.

Publicité
Signe n°2 de l'infarctus à ne pas négliger

Un malaise peut aussi être le symptôme d’un infarctus du myocarde. Il s’accompagne parfois de nausées, vomissements, vertiges, étourdissements, pâleur, sueur froide ou moiteur de la peau et d’une grande fatigue.

Signe n°3 de l'infarctus à ne pas négliger

D’autres symptômes peuvent alerter et faire craindre un infarctus du myocarde : palpitations, rythme cardiaque irrégulier ou trop rapide, agitation, troubles du sommeil… Pour éviter des lésions irréversibles, il faut agir vite, car il ne faut pas dépasser 1 heure 30 entre l’instant où l’infarctus du myocarde survient et le moment où le médecin va désobstruer les artères. Quels que soient les signes, si vous avez le moindre de doute, appelez de toute urgence les secours, en composant le 15.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité