Sodomie : 8 règles pour la pratiquer sans risque

Douleurs, hémorroïdes, fissures... Vous aimeriez essayer la sodomie mais vous craignez des effets secondaires douloureux ? Vous vous y déjà adonnez régulièrement ? Cette pratique peut être source de plaisir intense pour les deux partenaires à conditions de suivre ces 8 conseils indispensables.

Publicité

Ne pas trop se laver

Pas d'inquiétude : après un passage aux toilettes, le rectum est normalement vidé donc propre et vous n'y trouverez aucune trace de selles.

Publicité
" Normalement, une hygiène classique quotidienne suffit donc pour pratiquer la sodomie, qui n'est pas « sale » " , rassure Sylvain Mimoun, sexologue. Mais les deux partenaires doivent se sentir à l'aise : prendre une douche en nettoyant la zone anale avec un savon doux ou un produit nettoyant sans savon avant peut permettre par exemple de se sentir plus "propre".

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité