Verrue plantaire : un traitement naturel par les plantes

Publicité

Survenant après une contamination de la peau par un virus, les verrues plantaires sont généralement bénignes. Elles n'en restent pas moins inesthétiques, d'où l'intérêt de prévenir leur transmission et d'opter au plus tôt pour un traitement naturel de la verrue plantaire : la phytothérapie.

Publicité

© Fotolia

Prévenir la survenue de verrues plantaires naturellement

Les verrues apparaissent souvent sur la plante des pieds suite à une infection cutanée par un virus de la famille des papillomavirus. Il convient donc de respecter quelques mesures d'hygiène simples pour ne pas se faire contaminer (ne pas marcher pieds nus dans les lieux publics, ne pas emprunter de linge de toilette, de chaussettes ou de chaussures à des personnes porteuses de verrues plantaires…) mais aussi quelques règles pleines de bon sens pour éviter l'autocontamination (ne pas manipuler ses verrues, ne pas les couper, les arracher ou les brûler…).

Publicité
La phytothérapie : un traitement naturel de la verrue plantaire

L'ail et l'oignon sont des remèdes de grand-mère ayant fait leurs preuves sur les verrues plantaires. On peut notamment en utiliser un petit morceau pour frotter la verrue, deux à trois fois par jour jusqu'à sa disparition.
Néanmoins, la plante idéale pour traiter les verrues plantaires reste la chélidoine, surnommée à juste titre "herbe à verrues". Le suc obtenu en cassant la tige peut être appliqué jusqu'à trois fois par jour sur la verrue.
On notera que la chélidoine est déconseillée aux femmes enceintes, et qu'il est préférable de consulter un spécialiste de la phytothérapie avant d'utiliser une plante, quelle qu'elle soit.
On n'hésite pas non plus à consulter un médecin généraliste si les verrues deviennent douloureuses, saignent ou se multiplient.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité