Hallux valgus : les douleurs postopératoires

Publicité

La décision de vous opérer pour un hallux valgus a été prise, mais votre médecin vous a d’ores et déjà informé qu’il fallait s’attendre à des douleurs postopératoires. De quel ordre seront-elles ? Quels seront les moyens de les soulager ?

Publicité

© Fotolia

Hallux valgus : quelles douleurs postopératoires ?

Tant que les effets de l’anesthésie perdurent, les douleurs postopératoires liées à un hallux valgus ne sont pas perceptibles. Le personnel médical commence toutefois déjà à administrer des antalgiques, comme de la morphine, notamment pour supporter le cap de la dix-septième heure postopératoire. C'est en effet à ce moment-là que la douleur est à son summum. Les douleurs varient en fonction des patients, car elles peuvent être dues à diverses causes : infection, allergie au pansement ou au fil, hématome sous l’épiderme qui comprime un nerf, gonflement du pied notamment dû au stress, pansement trop étroitement serré… La prise en charge de la douleur postopératoire dépend alors bien évidemment de la cause de celle-ci. Une fois l’hospitalisation terminée, il ne faut pas hésiter à se rendre chez le médecin pour en déterminer la raison et la traiter rapidement.

Publicité
Hallux valgus : comment traiter les douleurs postopératoires ?

Pour soulager les douleurs liées à l’opération elle-même, il sera prescrit des anti-inflammatoires – qui provoquent des brûlures d’estomac, d’où la prescription conjointe d’un pansement gastrique. Le médecin peut aussi prescrire des antalgiques, mais aussi de l’arnica pour prévenir l’apparition d’hématome, et, plus simplement, de la glace ! Il faut l’appliquer pendant environ un quart d’heure sur la zone opérée, sous forme de cold pack ou d’un simple sachet de petits pois congelés. Il n’est pas conseillé de dépasser des séances de plus de 20 minutes, au risque de perturber la circulation sanguine.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité