Hallux valgus : les complications post-opératoire

Publicité

Communément appelé "oignon", l'hallux valgus résulte d'une déviation du gros orteil en direction du second orteil. Lorsqu'elle parvient à un stade avancé, cette déformation constitue un véritable handicap au quotidien et nécessite une intervention chirurgicale correctrice. Quelles sont les éventuelles complications post-opératoires ? Le point dans cet article.

Publicité

Hallux valgus : le traitement chirurgical

Lorsque la prise en charge orthopédique de l'hallux valgus n'est pas suffisante pour soulager le patient, le choix se porte de plus en plus vers l'intervention chirurgicale, seule alternative pour récupérer une véritable autonomie. Généralement pratiquée en ambulatoire, cette opération consiste à restaurer l'axe de l'orteil en sectionnant l'os au niveau de la première phalange et du premier métatarsien. Rétractés sur eux-mêmes, les tendons, ligaments et autres structures dites "molles" devront également être allongés. Actuellement, la chirurgie percutanée se développe. Cette technique mini-invasive ne requiert que de petites incisions cutanées et favorise une meilleure récupération.

Publicité
Hallux valgus : les suites post-opératoires

Si l'intervention chirurgicale de l'hallux valgus occasionne logiquement quelques douleurs, celles-ci sont aisément soulagées par l'administration d'antalgiques. Dans la plupart des cas, le patient peut même mettre le pied à terre dans les heures qui suivent l'opération. Cependant, une phase de rééducation est indispensable pour lui permettre de retrouver toutes ses facultés motrices et pour lutter contre une possible raideur articulaire. En effet, une baisse de la sensibilité au niveau du pied peut parfois être ressentie pendant quelques mois et être associée à des fourmillements ponctuels. Ces troubles neurologiques disparaissent spontanément dans la plupart des cas.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité