Phytothérapie : les effets secondaires du desmodium

Phytothérapie : les effets secondaires du desmodium©iStock

Indiqué en phytothérapie pour protéger le foie et traiter les crises d’asthme, le desmodium est une plante non toxique généralement bien tolérée. Certaines personnes se plaignent parfois d’effets secondaires associés au desmodium, mais ces effets sont passagers et sans gravité.

Publicité
Publicité

Le desmodium est susceptible d’entraîner des troubles digestifs

Le desmodium ne fait l’objet d’aucune contre-indication particulière. Ses effets indésirables sont rares, légers et passagers. Les plus fréquents incluent les troubles gastro-intestinaux tels que les vomissements, les diarrhées et les douleurs abdominales. Dans la grande majorité des cas, les troubles disparaissent au bout de quelques jours sans traitement spécifique.

Publicité

Le desmodium, un remède naturel facile à préparer

Si vous êtes victime d’une intoxication hépatique causée par des médicaments (chimiothérapie) ou l’alcool, une décoction de desmodium protégera votre foie et renforcera ses cellules. Placez environ 10 g de plante séchée dans de l’eau froide, puis dans 1 l d’eau bouillante. Pensez à filtrer la préparation obtenue avant de la boire à différents moments de la journée. Des gélules à base de desmodium sont disponibles en pharmacie. Consultez votre médecin pour connaître la posologie et la durée du traitement qui s’étend parfois sur plusieurs semaines. Si vous êtes atteint d’un cancer et que vous suivez une chimiothérapie, le desmodium doit être administré deux jours avant la séance programmée, puis une dizaine de jours après la séance.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité