Qu'est-ce qu'une mycose superficielle ?

Publicité

Les mycoses superficielles sont des maladies qui atteignent la peau et les phanères (ongles, cheveux et poils du corps). Elles sont dues à la contamination de ces zones par des germes (champignons), naturellement présents chez l'Homme (comme les Candida Albicans) ou transmis par des animaux (dermatophytes). Elles se développent sur les mains, les pieds, le cuir chevelu, les ongles et sont généralement bénignes. Les traitements pour en venir à bout sont efficaces.

Publicité

© Fotolia

Mycoses superficielles : quelles maladies ?

Les mycoses superficielles peuvent donc toucher la peau, les muqueuses ou les phanères. On compte parmi les maladies concernées des candidoses, localisées au niveau des plis du corps (sous les bras, entre les orteils...). La macération favorise leur développement. Les symptômes sont généralement des desquamations prurigineuses (perte de cellules de la peau qui provoquent des démangeaisons). Les candidoses peuvent toucher les muqueuses buccales, vaginales, anales ou le gland, chez l'homme.

Publicité
Mycoses superficielles : atteinte du cuir chevelu et des ongles

Les phanères sont également touchés par des mycoses superficielles. Au niveau de la chevelure, les dermatophytes peuvent causer les teignes chez l'individu atteint. Il existe une forme contagieuse de la maladie qui provoque des plaques de chute de cheveux (alopécies). Les teignes suppurantes (non contagieuses) causent, quant à elles, l'apparition de plaques suintantes avec chute des cheveux.
Lorsque les ongles sont atteints, on parle d'onychomycose. L'ongle devient plus épais, prend une coloration jaunâtre et se déforme. Un gonflement ainsi que des suintements à la périphérie de l'ongle peuvent survenir.
Des traitements antifongiques permettent de traiter efficacement ces maladies.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité