Piqûres d'insectes et démangeaisons : pourquoi ?

Publicité

Une petite promenade bras nus en été vous suffit pour avoir une piqûre d’insecte ? Moustiques, fourmis, taons… Qu’ils piquent pour se défendre ou pour se nourrir, leur liste est longue ! Et cela provoque des démangeaisons souvent désagréables. Découvrez pourquoi le cerveau interprète les piqûres d’insectes de cette manière.

Publicité

Les démangeaisons, une réaction immunitaire

Lors d’une piqûre d’insecte, l’organisme va considérer la salive injectée par l’animal comme un corps étranger. Cela va entraîner une réaction allergique contre laquelle le corps humain va essayer de lutter en produisant de l’histamine. Cette substance est à l’origine d’une forte sensation de démangeaison et crée une légère rougeur sur la peau.

Publicité
Pourquoi gratter soulage-t-il les démangeaisons ?

Les mêmes types de neurones transportent les signaux de la démangeaison et de la douleur dans le système nerveux. Ces neurones interagissent l’un sur l’autre grâce à leur connexion dans la moelle épinière. Les neurones responsables de la douleur peuvent inhiber le signal relatif à la démangeaison. Ainsi, lorsqu’on se gratte suite à une piqûre d’insecte, la légère douleur provoquée permet au cerveau d’oublier la sensation de démangeaison.

Les démangeaisons parfois révélatrices d’allergies

Généralement, les démangeaisons s’estompent naturellement au bout de quelques jours. Mais si ces dernières commencent à gonfler et prendre des proportions dépassant la moyenne, vous êtes sans doute allergique aux piqûres d’insectes. Il vaut mieux ne pas tarder à consulter un pharmacien ou un médecin pour obtenir un avis médical et le traitement approprié.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité