Panaris : c'est grave ou pas ?

Publicité

Période de stress, tension importante, et nous voilà incapable de résister à ces petites peaux sur le pourtour de notre doigt qui ne demandent qu’à être arrachées. Au mieux vous finirez avec quelques saignements, au pire, c’est le panaris qui s’installera et les complications peuvent être graves.

Publicité

Qu’est-ce qu’un panaris ?

Le panaris est provoqué par l’infection de la peau du doigt par une bactérie. Touchant principalement le pourtour du doigt, il entraîne le gonflement de la peau qui devient tendue, rouge et douloureuse. L’infection fait suite à une blessure, devenant une porte ouverte pour laisser des bactéries entrer et s’installer. Le panaris s’observe principalement chez les bricoleurs, les personnes se rongeant les ongles et en cas de manucure trop poussée.

Publicité
Comment évolue un panaris ?

Le premier stade est l’inflammation. Il faut le traiter tout de suite, sinon il évoluera en abcès. Une poche de pus se forme, la douleur est plus forte et une fièvre peut apparaitre. Non soignée à ce stade, l’infection peut se propager et toucher les os et les articulations de la main. Dans les complications les plus graves, la bactérie peut atteindre le sang et provoquer une septicémie.

Comment traiter un panaris ?

La moindre blessure doit être immédiatement nettoyée et désinfectée, c’est encore la meilleure prévention contre le panaris. Au premier stade, des bains d’antiseptique permettent de guérir le panaris en quelques jours. Au stade d’abcès, la chirurgie sera nécessaire pour ouvrir le panaris et le vider de son pus.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité