Maladie de Verneuil : le traitement chirurgical

Publicité

La maladie de Verneuil également appelée hidrosadénite, hidradénite suppurée ou encore acné inversée, est une affection dermatologique chronique, non infectieuse qui se caractérise par l’apparition sur la peau de nodules douloureux et d’abcès qui s’accompagnent d’écoulement purulents, de fistules et de cicatrices hypertrophiques. Elle peut atteindre toutes les parties du corps avec une préférence pour les grands plis où se trouvent les glandes apocrines (glandes sudoripares).

Publicité

© Istock

Les traitements de la maladie de Verneuil

En fonction du stade de la maladie, plusieurs types de traitements peuvent être proposés au patient. Les traitements topiques comme les antiseptiques ou les antibiotiques comme la clindamycine associée à la rifampicine montrent peu d'efficacité car la maladie n'est pas d'origine infectieuse, ils peuvent toutefois limiter la transformation des nodules en abcès. Des médicaments anti-inflammatoires ainsi qu'à base de cortisone peuvent être pris par voie orale pour limiter la douleur. Des médicaments à base d'acide rétinoïque et/ou de zinc et la radiothérapie sont également des options thérapeutiques. Un médecin peut inciser les abcès afin d'en effectuer le drainage et enlever le pus sans toutefois pouvoir garantir qu'ils ne se reformeront pas. Enfin pour les formes plus avancées et sévères de la maladie, la chirurgie doit être envisagée.

Publicité
Le traitement chirurgical

C’est le seul traitement efficace pour la maladie de Verneuil à un stade avancé et qui a résisté à tout autre traitement médical. Plusieurs options sont souvent proposées en fonction de l’étendue et de la localisation des abcès et des nodules. L’exérèse des abcès qui suppurent et la technique de l'extériorisation des abcès avec « cicatrisation à ciel ouvert » sont les options les plus utilisées ainsi que l'excision au laser CO2 pour les formes modérées. L'excision large est réservée aux formes très sévères ou très avancées de la maladie et est pratiquée sous anesthésie générale. Cette opération permet d'enlever totalement les abcès et souvent les glandes sudoripares afin de limiter les récidives. Malheureusement les problèmes de cicatrisation demandent souvent un recours à la greffe de peau.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité