Herpès génital : dois-je arrêter de faire l'amour ?

Publicité

L’herpès génital est une infection sexuellement transmissible très contagieuse. Il est principalement provoqué par le virus herpès simplex de type 2 (VHS-2) et se caractérise par de petits boutons sur les parties génitales. Ces boutons disparaissent au bout de quelques jours, mais les récidives sont fréquentes, car le virus ne disparaît jamais totalement. Est-il possible d’entretenir une relation sexuelle pendant et en dehors d’une poussée ? Comment prévenir la transmission du virus ? Explications.

Publicité

Herpès© Fotolia

Abstinence recommandée pendant une poussée d’herpès génital

Si vous êtes atteint(e) d’herpès génital, vous devez avant tout informer votre partenaire sexuel afin qu’il/elle connaisse les risques associés. Lorsque les boutons sont visibles, mieux vaut s’abstenir pendant quelques jours jusqu’à ce qu’ils disparaissent totalement. L’abstinence doit être totale : elle inclut les relations génitales, anales et orales.

Publicité
Herpès génital : le préservatif, une mesure de prévention indispensable

Même après la guérison, le virus reste endormi dans l’organisme et peut se réveiller à tout moment. Pour cette raison, les porteurs du virus doivent toujours prendre des mesures de protection, même en dehors des poussées. Le port du préservatif réduit le risque de transmission. Il est conseillé de le porter également pendant le sexe oral afin d’éviter que l’herpès génital n’entraîne un herpès labial. Bien que le préservatif réduise considérablement le risque de transmission, la contagion reste possible, car le préservatif ne recouvre pas toujours les lésions.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité