Bouton d'herpès génital chez l'homme : les solutions

Publicité

Inflammation du pénis, sensation de brûlure, petites vésicules et formation de croûtes : l’herpès génital est une maladie sexuellement transmissible provoquée par l'herpès simplex virus. Très gênants sur le plan esthétique, les boutons d’herpès génital chez l’homme peuvent être traités, mais les récidives sont fréquentes. 

Publicité

Traitement médical des boutons d’herpès génital

Les antiviraux, principalement l’aciclovir et le valaciclovir, constituent le traitement de premier choix. Ils permettent de réduire l’intensité des poussées et d’espacer les crises. Cependant, ils ne font qu’endormir le virus qui demeure dans l’organisme et peut se réveiller à tout moment. Ils sont associés à des antalgiques qui apaisent les douleurs. Ces médicaments s’administrent par voie orale. Le traitement est généralement instauré pendant les poussées. Il peut être prolongé en cas de poussées à répétition (plus de 6 crises par an), ou s’il existe un risque de graves complications chez le partenaire sexuel du patient. Si les troubles sont sévères, les médicaments sont injectés en intraveineuse. A noter qu’il n’existe pas de crème qui s’applique directement sur les lésions, contrairement aux lésions causées par l’herpès du visage.

Publicité
Prévention des boutons d’herpès génital

Compte tenu du caractère contagieux de la maladie, l’usage du préservatif lors des rapports sexuels est la meilleure façon de prévenir l’herpès génital. Les rapports doivent être évités pendant les poussées, même avec un préservatif. Sachez que le virus peut être transmis sans pénétration, au cours d’une fellation ou d’un cunnilingus, ou par des mains sales. Il est important de bien se laver les mains après avoir touché les lésions. Il faut éviter de se gratter et de prêter ses vêtements.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité