Parkinson : un diagnostic en fonction de la voix ?

La maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer. Mais comment se pose le diagnostic de Parkinson ? Est-il possible d’établir, en cas de maladie de Parkinson, un diagnostic en fonction de la voix ?

Publicité
Publicité

© Fotolia

Diagnostic de Parkinson

Lorsqu’on évoque la maladie de Parkinson, on pense souvent en premier aux tremblements caractéristiques de certaines formes de cette pathologie. Toutefois, ce symptôme n’est pas systématique puisqu’il ne touche que 70 % des malades. Par ailleurs, d’autres maladies n’ayant rien à voir avec une maladie de Parkinson peuvent entraîner des tremblements. Alors peut-on trouver d’autres symptômes ? Les principaux signes cliniques qui peuvent faire évoquer un Parkinson sont une démarche caractéristique avec de petits pas réalisés avec les pieds qui traînent et en gardant le dos voûté. De plus, il n’est pas rare qu’une perte de l’odorat et/ou une constipation et/ou des insomnies soient retrouvées.

Publicité
Diagnostic de Parkinson en fonction de la voix ?

La maladie de Parkinson se traduit par de nombreux autres symptômes d’apparition plus tardive et qui, cette fois encore, ne sont pas systématiquement présents chez tous les malades. On peut parfois retrouver une modification de la voix. En raison des troubles neurologiques et moteurs, celle-ci sera chevrotante, mal articulée et inexpressive. Par ailleurs, on peut observer une hypersalivation amenant la personne à baver et, d’une façon générale, l’absence d’expression du visage. Ainsi, un changement de voix n’est qu’un symptôme parmi tant d’autres et il ne fait pas partie des premiers à faire leur apparition en cas de maladie de Parkinson. Il ne permet donc pas à lui seul de poser le diagnostic de Parkinson.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité