Parkinson : quel est le premier symptôme ?

Non, les tremblements ne constituent pas nécessairement le premier symptôme de la maladie de Parkinson. Tous les malades ne tremblent pas. Cette maladie neurologique dégénérative chronique se manifeste par d'autres signes cliniques tout aussi probants. Voici lesquels.
 

Publicité
Publicité

La lenteur, premier symptôme de la maladie de Parkinson

Dans le langage médical, on parle d'akinésie pour qualifier les difficultés que les malades ont pour accomplir des mouvements complexes ou pour initier une série de mouvements différents. Le patient se plaint généralement d'une fatigue accrue qui s'explique par une sensation d'avoir les membres engourdis et lourds. Dans un premier temps, ce sont principalement les mouvements fins et semi-automatiques qui sont les premiers impactés.

Publicité
La rigidité, un autre symptôme majeur de la maladie de Parkinson

Les patients atteints présentent généralement une hypertonie musculaire qui se traduit par une apparente rigidité. La tension excessive qui traverse les muscles vertébraux occasionne généralement des douleurs plus ou moins intenses au niveau des muscles, des tendons et des articulations. Peu à peu, l'atteinte musculaire s'étend à l'ensemble du corps, pouvant entraîner, de fait, des déformations posturales.

Le tremblement, le troisième symptôme de la maladie de Parkinson

S'il n'est pas observé chez tous les patients, le tremblement reste un signe clinique de la pathologie. Celui-ci survient uniquement au repos et s'arrête dès que le malade initie un mouvement même si, dans les cas les plus sévères, un léger tremblement peut persister. Cette manifestation clinique touche majoritairement les membres supérieurs et se caractérise par sa lenteur et sa faible amplitude.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité