Fracture du col du fémur : les risques pour la santé

Fracture du col du fémur : les risques pour la santé©iStock

La fracture du col du fémur est loin d’être anodine, notamment parce que son temps de consolidation est long. L’alitement prolongé peut entraîner des complications plus ou moins sévères, surtout chez les personnes âgées.  

Publicité
Publicité

Fracture du col du fémur : les risques durant l’alitement

Le temps de consolidation de la fracture du fémur varie selon les patients. En moyenne, il faut compter entre 2 mois et 2 mois et demi en cas de fracture simple corrigée sans intervention chirurgicale. Le temps de consolidation de la fracture du col du fémur après la pose d’une prothèse de la hanche nécessite plutôt 3 à 6 mois de repos... L’alitement prolongé favorise notamment les escarres, les infections urinaires, les infections pulmonaires et les phlébites. Ces dernières peuvent parfois entraîner des embolies pulmonaires mortelles. Les risques de l’alitement concernent principalement les personnes âgées de 75 ans et plus, souffrant d’une ou plusieurs maladies chroniques (exemples : diabète, insuffisance cardiaque). L’équipe médicale prend toutes les mesures nécessaires pour les écarter au maximum durant l’hospitalisation.

Publicité

Fracture du col du fémur : les autres risques

Comme pour tous les actes chirurgicaux, il existe des risques en cas d’opération de la fracture du col du fémur (exemples : allergie au produit anesthésiant, infection). Une fois le temps de consolidation de la fracture du fémur passé, de bonnes séances de rééducation suffisent habituellement à prévenir les risques de boiterie et de luxation de la prothèse (déplacement de la prothèse). Si une complication survient tout de même dans les mois ou années suivant l’intervention, un autre traitement peut généralement la corriger.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité