Les clés du régime alimentaire anti-goutte

Les clés du régime alimentaire anti-goutte©iStock

Si la goutte est parfois considérée comme étant la maladie des rois de France, c’est parce que ces monarques qui consommaient beaucoup de viande rouge et de gibier en étaient souvent atteints. En effet, l’alimentation joue un rôle essentiel dans l’apparition des crises de goutte. Voyons donc quel est le régime idéal contre la goutte.

Publicité
Publicité

Goutte et alimentation

La goutte est une arthrite (inflammation des articulations) qui se manifeste essentiellement au niveau du gros orteil qui devient alors douloureux, rouge, chaud et gonflé. Elle fait partie (avec la chondrocalcinose) des arthrites microcristallines, c’est-à-dire qu’elle est due à un excès de microcristaux d’acide urique, une substance produite par l’organisme suite à la consommation d’aliments riches en purines. Ainsi, manger moins d’aliments susceptibles d’amener une accumulation d’acide urique est essentiel lorsqu’on est sujet à la goutte. Suivre un régime alimentaire adapté est donc très important.

Publicité

Aliments à éviter dans le cadre d’un régime contre la goutte

Les aliments à éviter dans le cadre d’un régime contre la goutte sont des produits qui sont riches en purines. Il s’agit des viandes rouges et de la charcuterie, des abats, du gibier (y compris l’oie ou le canard), des poissons gras (saumon, truite, sardines, maquereau, etc.), des fruits de mer et des fromages fermentés. Par ailleurs, certains légumes doivent également être évités : les asperges, les champignons, le chou-fleur, les épinards et l’oseille. Il faut également limiter sa consommation de lentilles. Enfin, il faut éviter le plus possible de manger de sucre, et donc de boire de l’alcool (qui est riche en sucres).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité