Sécheresse intime vaginale : est-ce la faute de l'homme ?

Publicité

Une femme sur cinq de 18 à 40 ans souffre de sécheresse vaginale, et ce chiffre passe à une femme ménopausée sur deux. De nombreuses causes sont possibles, et la question se pose sur un éventuel rôle joué par l'homme.

Publicité

© Fotolia

La sécheresse vaginale, une gêne au quotidien

La sécheresse vaginale s’explique par le manque d’hydratation de la paroi vaginale. Pour la femme, la gêne ressentie est caractéristique : démangeaisons intimes, sensation de brûlure et douleurs lors des rapports sexuels. Des solutions existent, qu’elles soient à utiliser localement (les lubrifiants vaginaux) ou par voie orale (certains compléments alimentaires favorisent l’hydratation du vagin).

Publicité
Le rôle de l’homme dans la sécheresse intime

Les causes de la sécheresse vaginale sont nombreuses. Tout d’abord, la diminution des hormones, notamment à la ménopause, favorise l’apparition de ce trouble. Fatigue, stress, anxiété sont également parmi les facteurs mis en cause. Enfin, un excès d’hygiène intime a pour effet de déséquilibrer la flore et de réduire l’hydratation vaginale. Mais qu’en est-il du rôle de l’homme ? Lors des rapports sexuels, la sécheresse intime peut nuire à l’harmonie du couple. La sécheresse provoque des douleurs, aussi bien chez la femme que chez l’homme. Il se trouve que certains gestes peuvent l’amplifier. En effet, des pénétrations trop rapides et répétées assèchent les parois vaginales, tout comme une pénétration sans préliminaires. Pour autant, l’homme n’est pas mis en cause dans l’apparition d’une sécheresse intime, mais il peut contribuer à ce qu’elle soit mieux vécue par le couple.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité