Mycose : les ovules Monazol pour calmer les symptômes

Publicité

La mycose vaginale est une affection courante et pas très agréable. Le responsable est tout trouvé : la levure Candida albicans, champignon de renom lorsqu’on parle des mycoses génitales... Sensations de cuisson, démangeaisons, irritations sont l’apanage de cette infection fongique. Heureusement, les ovules Monazol sont là pour soulager les symptômes.

Publicité

© Fotolia

Que contiennent les ovules Monazol ?

Les ovules Monazol sont composés d’un antifongique : le sertaconazole. Cette molécule est en effet efficace contre les champignons. Le traitement peut en outre parfaitement s’accompagner d’une application de crème Monazol en cas de vulvite. L’introduction d’un deuxième ovule est possible, sept jours après, en cas de résistance.

Publicité
Comment utiliser les ovules Monazol ?

L’ovule Monazol doit être introduit en position couchée, le soir de préférence. Il faut attendre une dizaine de minutes avant de se relever. Les écoulements qui peuvent survenir proviennent de la fonte de l’ovule dans le vagin. Aussi, le port d’une serviette hygiénique limitera ces désagréments. Une hygiène intime avec un produit adapté disponible en pharmacie permet par ailleurs de respecter la flore vaginale.

Les précautions d’emploi des ovules de Monazol

Les allergies à la classe des imidazolés contre-indiquent l’emploi de ces ovules. Les effets indésirables potentiels se limitent par ailleurs à des sensations de brûlures ou de picotements. Ne portez pas de tampons hygiéniques pendant le traitement et n’interrompez pas le traitement en cas de règles. Attention aussi aux spermicides dont l’efficacité est diminuée par l’emploi des ovules Monazol, ainsi qu’à l’altération du latex des préservatifs qui perdent leur imperméabilité ! En cas de grossesse ou d’allaitement, demandez l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité