Mycose génitale chez l'homme : les traitements

Publicité

Infection généralement bénigne, mais moins courante que chez la femme, la mycose génitale chez l'homme n'en est pas moins gênante et contagieuse. L'inflammation est appelée balanite du gland, et c'est le champignon Candida albicans qui en est responsable. Les symptômes sont désagréables : picotements, sensations de brûlure, muqueuse rouge et dépôts blanchâtres, vésicules. Il est donc préférable de la traiter rapidement.

Publicité

© Istock

Traitements de la mycose génitale chez l'homme

Les traitements locaux suffisent en général à traiter la mycose génitale. Il s'agit souvent d'applications biquotidiennes d'antifongiques, sous la forme de crème ou de lotion. Comme pour toute mycose, le traitement peut toutefois être long, jusqu'à trois semaines. Les molécules pouvant être prescrites sont légion : éconazole, isoconazole, sertaconazole, fenticonazole... Lors de mycoses récidivantes ou résistantes, il arrive qu'un traitement en comprimés soit prescrit pour venir à bout de l'infection. Dans tous les cas, quand les premiers symptômes apparaissent, il est préférable de consulter un médecin pour éviter de confondre la mycose avec d'autres pathologies, comme l'herpès génital, l'eczéma, le psoriasis ou encore une infection bactérienne.

Publicité
Éliminer la cause de la mycose génitale chez l'homme

Candida albicans se multiplie sur les muqueuses génitales lorsque la flore est déséquilibrée. Pour éviter les récidives de mycose, il faut donc tenter d'en déterminer la cause. Si le partenaire peut véhiculer la mycose, bien d'autres causes sont possibles : diabète ou nourriture déséquilibrée, excès d'hygiène ou emploi de savons trop agressifs, etc.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité