Maladies vénériennes : c'est quoi ?

Publicité

Les maladies vénériennes ou infections sexuellement transmissibles (IST) sont des maladies infectieuses bactériennes, parasitaires ou virales qui se transmettent lors d’un rapport sexuel.

Publicité

© Istock

Quelles sont ces maladies ?

Les plus connues sont :
• Le Sida
• La syphilis
• La gonococcie
• Le chancre mou
• L'herpès génital
• L'hépatite B.
D’autres sont moins connues :
• La chlamydiose urogénitale
• La trichomonase
• Le granulome inguinal
• Le lymphogranulome vénérien
• Les condylomes génitaux.

Publicité
La prévention

Publicité
La prévention passe tout d’abord par l’information, dans les écoles, chez le médecin et dans les centres de planning familial. Il existe un vaccin contre l’hépatite B, mais la vaccination n’est pas systématique. Comme il n’existe pas de vaccin pour les autres maladies, l’utilisation d’un préservatif reste la seule protection efficace.

Les symptômes

Certaines maladies vénériennes ne donnent aucun symptôme, d’autres au contraire, produisent des sensations de brûlure, des écoulements parfois des ulcérations notamment au niveau des parties génitales. Des infections comme l’hépatite B causent une sensation de fatigue accompagnée de fièvre, d'une urine foncée et d'un ictère (jaunisse). En cas de doute ou de symptômes qui persistent, la consultation d’un médecin est fortement recommandée. Le dépistage par analyse sanguine ou l’analyse microbiologique d’un écoulement est le seul moyen de mettre en évidence une maladie sexuellement transmissible et permet de mettre en place un traitement afin d’éviter l’aggravation de la maladie.

Les traitements

Après le diagnostic et l’identification de la maladie un traitement adapté permet généralement une guérison rapide et sans séquelles si la maladie est prise en charge rapidement. La plupart des infections bactériennes répondent bien aux traitements antibiotiques. Les infections virales comme l’herpès génital sont traitées rapidement avec des médicaments antiviraux. Pour certaines infections plus graves comme l’hépatite B, le sida ou la syphilis à un stade avancé, le traitement est spécifique et dure parfois plusieurs années.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité