Clitoris : est-il trop gros ?

Publicité

Comptant parmi les zones les plus érogènes du corps féminin, le clitoris est considéré, à juste titre, comme l'organe du plaisir. Il faut dire que cette structure anatomique très particulière est principalement constituée de terminaisons nerveuses. Cependant, certaines femmes se plaignent d'avoir un clitoris trop gros. Qu'en est-il ?

Publicité

© Istock

Le clitoris, seulement dédié au plaisir ?

Situé à l'extrémité des petites lèvres, ce corps érectile fait l'objet de nombreux mythes et fantasmes. Pièce maîtresse de la sexualité féminine, le clitoris a longtemps été considéré comme un organe secondaire avant que son implication dans le processus conduisant à l'orgasme chez la femme ne soit avérée. Cette petite excroissance, constituant la jonction des racines nerveuses du vagin et de l'urètre, joue également un rôle important dans la lubrification vaginale au cours d'un rapport sexuel.

Publicité
Le clitoris, un organe de taille variable ?

La taille du clitoris varie parfois considérablement d'une femme à l'autre. Si pour certaines d'entre elles, l'organe érectile est pratiquement invisible, chez d'autres, en revanche, il peut atteindre jusqu'à 1 cm. Cette proéminence importante peut engendrer une sorte de complexe, de frein à une sexualité épanouie, voire générer de véritables troubles sexuels féminins. Si avoir un gros clitoris ne représente pas une anomalie morphologique en soi, cette situation est souvent mal vécue et peut faire l'objet d'une petite opération chirurgicale. Une réduction clitoridienne est, en effet, préconisée lorsque l'organe affiche une taille imposante. Cette intervention consiste simplement à couvrir une partie du clitoris par son capuchon.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité