Mycose vaginale : un lien avec le cycle menstruel ?

Mycose vaginale : un lien avec le cycle menstruel ?©iStock

Sensations de cuisson, démangeaisons, pertes : la mycose vaginale est gênante et fréquente dans la population féminine. Cette infection bénigne est due à un champignon appelé Candida albicans. Touchant la santé sexuelle, elle peut affecter la qualité de vie lorsqu'elle est récidivante. On peut parfois faire le lien avec le cycle menstruel.

Publicité
Publicité

Mycose vaginale et cycle menstruel

Candida albicans, naturellement présent sur les muqueuses, fait partie de la famille des levures. Que cela soit sur les muqueuses vaginales ou digestives, un déséquilibre de la flore microbienne est parfois favorable à sa prolifération anormale. C'est ce qui se passe lorsqu'on utilise des produits d'hygiène inadaptés, des antibiotiques ou encore en cas de baisse des défenses immunitaires (maladie, stress, fatigue...). Dans d'autres cas, ce sont les hormones qui entrent en jeu. Dans la seconde partie du cycle menstruel, la progestérone est sécrétée en plus grande quantité. La flore vaginale peut alors être impactée, et la levure Candida albicans peut prendre ses aises et provoquer une désagréable mycose génitale.

Publicité

Mycose vaginale et grossesse

Publicité
À l'instar des variations hormonales du cycle menstruel, la grossesse peut favoriser l'apparition de mycoses vaginales. La sécrétion importante d'hormones féminines (estrogènes et progestérone) lors de la grossesse diminue l'immunité et modifie la flore de la muqueuse vaginale. La composition des sécrétions vaginales se voit également modifiée. Le dernier trimestre de la grossesse et le moment suivant l'accouchement sont les plus propices au développement d'une mycose vaginale.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité