Mycose vaginale : à quoi peuvent servir les probiotiques

Publicité
Un probiotique est un micro-organisme bénéfique pour la santé. Lorsque la flore vaginale est affaiblie, les champignons peuvent proliférer. Le recours à un probiotique contre la mycose vaginale s’impose.
Publicité

5249898-inline-500x333.jpg© Istock

Probiotique : définition

Notre organisme est l’hôte de nombreux micro-organismes vivants tels que les levures ou encore les bactéries que l’on nomme les probiotiques. Ils composent un écosystème appelé le microbiote. La flore vaginale – ou microbiote vaginal – peut être déséquilibrée par la grossesse, les contraceptifs, la ménopause, des bactéries provenant de l’intestin, voire par certains traitements comme les antibiotiques. Cet équilibre très fragile est le siège de mycoses dues généralement à la prolifération de Candida Albicans, un champignon microscopique.

Publicité
Un probiotique pour rééquilibrer la flore vaginale

La présence d’une mycose vaginale est le signe d’un déséquilibre du microbiote. Pour que tout rentre dans l’ordre, on peut recourir aux probiotiques, des souches d’organismes vivants. En raison de leurs bénéfices sur la santé, ils constituent un traitement naturel dont l’efficacité est reconnue par l’OMS (Organisation mondiale de la Santé). Les probiotiques sont disponibles sous forme d’ovules (utilisation par voie vaginale) et sous forme de comprimés (utilisation par voie orale). Ces derniers transitent par l’intestin après ingestion et sont tout indiqués lorsque la mycose est due à des micro-organismes provenant de la flore intestinale. Ce phénomène est dû à la proximité du vagin et de l’anus. Enfin, un probiotique constitue aussi une bonne solution en prévention des mycoses vaginales.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité