Mycose et sécheresse intime : le lien

Les parties intimes de la femme (vagin, vulve) sont souvent le siège de petites affections désagréables. Intéressons-nous ici à la mycose et à la sécheresse vulvaire. Existe-t-il un lien entre ces deux pathologies ?

Publicité
Publicité

6321132-inline-500x334.jpg© Istock

Qu'est-ce que la sécheresse vulvaire ?

La vulve correspond aux organes génitaux externes de la femme (petites et grandes lèvres, clitoris). Ces parties peuvent présenter un inconfort quotidien en cas de sécheresse, car cela provoque de fortes démangeaisons et rend les rapports sexuels très douloureux. Les causes d'une sécheresse vulvaire sont diverses : effet secondaire de certains traitements (pilule, antidépresseurs, antihistaminiques, diurétiques...), maladies de peau (eczéma, mycose, lichen), syndrome de Gougerot-Sjögren et la ménopause. Le traitement sera donc celui de la cause. En attendant, évitez les produits d'hygiène irritants comme le papier toilette ou les protège-slips parfumés, portez des sous-vêtements en coton et utilisez un lubrifiant lors des rapports sexuels.

Publicité

Hygiène intime : qu'est-ce qu'une mycose vulvaire ?

Publicité

La mycose vulvaire se manifeste par des brûlures et des démangeaisons au niveau de la vulve, des douleurs lors des rapports sexuels, un gonflement de la vulve et parfois une sécheresse vulvaire. Elle correspond au développement excessif d'un champignon, le candida albican, présent normalement en faible quantité dans le vagin. Si la mycose touche également le vagin, elle s'accompagne également de pertes vaginales importantes mais inodores. Ce type de mycose ne fait pas partie des maladies sexuellement transmissibles. Elle est souvent provoquée par un déséquilibre de la flore intime, une grossesse, la prise d'antibiotique, le diabète, une mauvaise hygiène intime ou des sous-vêtements inadaptés.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité