Migraine avec ou sans aura : la définition

Migraine avec ou sans aura : la définition©iStock

La migraine est une pathologie neurologique qui se caractérise par la survenue récurrente de céphalées d'intensité variable. Il existe deux grands types de migraines : la migraine avec aura et la migraine sans aura. Qu'est-ce qui les distingue ?

Publicité
Publicité

La migraine sans aura

Les migraines sans aura sont les plus fréquentes puisqu'elles représentent 70 à 80 % des migraines. Celles-ci se caractérisent par une douleur localisée d'un seul côté de la boîte crânienne. Les patients décrivent également une impression de pulsations au niveau de la tête, une intolérance à la lumière et une hypersensibilité aux bruits. L'intensité de la douleur varie en fonction des individus, mais elle est généralement augmentée par le mouvement. C'est la raison pour laquelle la plupart des patients vont chercher le repos dans une pièce obscure et calme. La crise, elle, peut durer 4 à 72 heures lorsqu'elle n'est pas soulagée par un traitement médicamenteux. Dans certains cas, la personne migraineuse présentera également des troubles gastro-intestinaux de type nausées et/ou vomissements.

La migraine avec aura

Près de 30 % des patients migraineux ressentiront ce que l'on appelle une "aura". Il s'agit d'un trouble neurologique transitoire qui va précéder les maux de tête. Dans la plupart des cas, l'aura se manifeste par différents signes cliniques :

Publicité

- des troubles visuels : scotome scintillant, vision double, hémianopsie, vision déformée… ;
- des paresthésies ;
- des troubles du langage ;
-
des troubles moteurs ;
- des troubles auditifs : sifflements, bruits, voix…

Les troubles visuels sont les plus couramment observés dans le cadre de la migraine avec aura. Mais quels qu'ils soient, ces différents symptômes sont totalement réversibles.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité