Préménopause : les tests pour la dépister

Préménopause : les tests pour la dépister©istock

Non, la ménopause ne survient pas en un jour ! Avant l'arrêt définitif des menstruations, la période de ménopause est précédée d'une étape plus ou moins longue appelée préménopause. Comment se caractérise-t-elle ? Existe-t-il un test pour la détecter ?

Publicité
Publicité

Préménopause, qu'est-ce que c'est ?

Elle survient, en moyenne, entre 2 à 5 ans avant que la ménopause ne soit formellement avérée et correspond, physiologiquement parlant, au ralentissement du fonctionnement ovarien. C'est en général vers l'âge de 45 ans que les premiers signes cliniques sont observés. Dans les faits, la production hormonale d'œstrogènes et de progestérone se dérègle peu à peu, ce qui impacte directement la régularité des cycles menstruels. Parallèlement, des symptômes climatériques apparaissent. Il s'agit des manifestations induites par les changements hormonaux : prise de poids, seins gonflés, retard de règles, bouffées de chaleur...

Préménopause, quel diagnostic ?

Publicité

Certaines femmes présentent des signes de la ménopause dès l'âge de 40 ans. Pour s'assurer qu'il s'agit bien du début du climatère, il existe des tests urinaires vendus en pharmacie. Ceux-ci évaluent le taux de FSH urinaire, c'est-à-dire de l'hormone qui intervient essentiellement dans le processus de maturation des follicules ovariens. Or, la concentration de cette hormone tend à augmenter au début de la ménopause. En cas de résultat positif, il est vivement conseillé de consulter un gynécologue afin, le cas échéant, de bénéficier d'un suivi et d'une prise en charge symptomatique adaptés.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité